Elsa Escaffre
Live différé : vidéo-projection d’un appel effectué via Skype. Festival PARADE, Le Havre / quelque part ailleurs.

Présence multiple, simultanée, par écrans interposés. Présence fantômatique, holographique, incarnation éphémère, tout un nuancier d’états pouvant être empruntés pour apparaître en plein écran. Si les possibilités numériques permettent de réacitver le principe d’ubiquité, existe-t-il d’autre relais, des éléments « low-tech » qui engagent, de manière similaire, la confusion spatio-temporelle ?

« Je veux souvent me dédoubler c’est vrai, mais je n’ai pas d’alter ego, pas de sosie.
En deux mots, je suis partagée. Entre être ici ou là, je choisis les deux. C’est périlleux l’ubiquité. »

« Quelques protocoles d’ubiquité :

Pour imiter Dieu : alcool en quantité, tequila par exemple
Pour imiter ma grand-mère : radis, assiette, couteau
Pour imiter l’imitation : fraise du Pérou, Brésilien, neige
Pour imiter le bonheur : madeleine, Marcel (Proust, de préférence)
Pour imiter Elvis Presley : beurre de cacahuète, louche
Pour imiter Andy Kaufman : Elvis Presley
Pour imiter la mort : Mickael Jackson »


.