Elsa Escaffre

The End 2.0 est une deuxième interprétation du principe mis en place dans The End.
La plaque de plâtre, large et lourde, repose sur des tasseaux. D’un format homothétique aux écrans de projection, elle se fait objet. L’échelle utilisée ici se rapproche d’une projection de film standard, sans en respecter tout à fait les codes.
Cet objet/écran est au pied du mur, comme en instance de déplacement ou d’évacuation. The End 2.0 rend d’abord acte d’une interruption dans l’image, mais aussi d’un accroc dans le temps. La lumière projetée en continu laisse le spectateur dans l’attente du dénouement de cet état transitoire.

.

The End 2.0 (2010)

placoplâtre sur châssis bois,
acrylique noire,
projecteur diapositive,
(250cm×150cm)