Elsa Escaffre
Littéraire et plastique, la pratique que je développe est résolument hybride.

Le travail de la langue traverse de la page à la performance, de l’édition à l’installation. Les différents formats et dispositifs sont envisagés comme autant de passages à l’acte du langage.

Chroniques poétiques, aphorismes, pensées, théories-fictions ou fictions théoriques, s’associent et se déploient sur divers supports. Les créations questionnent des notions souvent associées en binôme : immédiateté / délai, souvenir / présence, lieux-communs / digressions. Construites autour de paradoxes, les productions appuient la fragilité, l’ambiguité de la perception.